La statuaire Dogon

La falaise de Bandiagara


Elle mesure 200km de long avec une altitude moyenne de 600m.

Sur les flancs de la falaise vivaient en troglodytes les
Telle
m,

une ethnie de chasseurs-cueilleurs qui disparut suite à l’arrivée des Dogons.

Chez les Dogons l’art se réfère

au culte des ancêtres.


Certains arbres sont presque des divinités, on doit leur dédier un sacrifice avant de les tailler.

Les sculpteurs doivent recevoir une initiation particulière : les arbres possèdent une puissance, chaque essence est différente et sera utilisé dans des circonstances différentes.

On a dit que le forgeron était celui qui exécutait les sculptures.

Investi d’un rôle important au sein de la société Dogon

il est aussi responsable de la circoncision

et du processus d’initiation des garçons.

On sait maintenant que les forgerons ne sont pas seuls à sculpter des statuettes.

« Les statues sont le réceptacle de la partie la plus importante de l’individu son Nyama .

Le Nyama est la force vitale qui se forme chez tous les hommes

dés leur conception dans le ventre de leur mère

et qui ne disparait pas avec la mort physique

mais reste présent dans l’univers. »

« L’homme est donc chargé de conserver, d’améliorer ce potentiel en prolongeant la lignée humaine dont il est seulement un maillon. »

Extrait : Statuaire Dogon

Hélène Leloup

Edition Amez 1994

Laisser un commentaire