Louise Bourgeois

Louise Bougeois expose à Beaubourg.

C’est un personnage extraordinaire, âgée aujourd’hui de 97 ans, elle a connu tous les artistes qui ont marqué le 2o ème siècle.

Même sur une simple photo cette femme émet une énergie incroyable.

Sculptures, modelages, composition de matériaux divers, mise en scène d’objets, dessin, peinture, sa production est immense et inclassable.

La devise de Louise Bourgeois est éclairante :

L’art comme condition de santé mentale

De fait, l’énergie poignante qu’elle déploie dans son œuvre étrange est à la mesure de la profondeur de ses angoisses existentielles.

« Tous les jours, on doit renoncer à son passé. Si on n’arrive pas à l’accepter, on devient sculpteur », dit-elle.

Cette phrase a retenue mon attention: tous les jours on doit renoncer à son passé, pour c’est moi si évident .


j’ai tout de suite été attiré par l’univers de cette femme.

« Maman », accueille le visiteur dans le hall du Centre Pompidou.


Cette immensse araignée est curieusement sympathique et protectrice, j’ai adorée « Maman » et son double dans le jardin des Tuileries .

Mais il y a aussi celle-ci :

Sous une immense araignée, une cellule grillagée poussiéreuse où sont attachés des souvenir de sa mère.

Là nous entrons dans l’univers de Louise Bourgeois où se mêle l’angoisse, la force…….et l’humour.

Ces sculptures en bronze m’ont séduite .


vous devinez aisément pourquoi

sans parler de celui ci : enfant.

ou encore mieux celui là masque en aluminim et tapisserie.

Sa production artistique est sa thérapie, au lieu de mettre ses maux en mots elle les mets en «objets » c’est laid, destructeur, magnifique, et bourré d’énergie comme la vie.

Sans lire sa biographie on peut rejouer le film de sa vie à travers ses œuvres. Mais la vue de cette concrétisation de son mal être est comme une intrusion au plus profond de son intimité et

………………………… c’est dérangeant, cela ne peut laisser indifférent, et au final c’est génial.

Mais reste la question à 96 ans a-t-elle enfin trouvé l’accord intérieur.

Mon propos n’était pas de jouer les critiques d’art, il y a dans la presse et sur le web assez de professionnels pour s’en charger.
Je voulais tout simplement vous donner l’envie de faire connaissance avec cette artiste attachante. J’espère avoir réussi.

un petit clin d’oeil à ma fille :une fois encore je ne parle que de ce que j’ai aimé, les oeuvres tristes, amères ou provocantes ,je laisse à chacun le soin de les découvrir et de les apprécier selon sa sensiblité.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Bourgeois

http://www.art-en-jeu.ch/dossiers/louisebourgeois.html

http://www.humanite.fr/Louise-Bourgeois-un-cas-particulier-de-l-histoire-de-l-art

Laisser un commentaire