Peintures de sable

Je connaissais depuis longtemps les Mandala tibétains

ces magnifiques dessins de sable voués à la méditation.

Hier j’ai découvert les peintures de sable réalisées par les indiens d’Amérique du nord.

N’oublions pas que les indiens sont originaires de l’est de l’Asie. Leur histoire aurait commencé quelques 40.000 ans avant l’arrivée de Christophe Colomb. Un pont de glace relie alors la Sibérie à l’Alaska. Tout en poursuivant des troupeaux de mammouths, des groupes de chasseurs nomades sont passés sans le savoir de l’Asie en Amérique.

Sandpaintings, peintures sèches, drypaintings……..

Il s’agit de peintures médecines ou iikààh en langue Navajo ce qui pourrait être traduit par

« l’endroit par lequel les dieux viennent et vont »

La peinture de sable navajo est l’un des éléments les plus importants d’une cérémonie de guérison.

La maladie est considérée comme le résultat d’un déséquilibre provoqué par le non-respect de certains interdits, de contacts avec des fantômes, esprits ou autres choses impures et malsaines.

Les cérémonies et les prières sont destinées à invoquer les pouvoirs des divinités, à aider l’esprit de la personne malade afin qu’elle retrouve l’équilibre harmonieux, l’  » hozho « .

La peinture est le vecteur de transmission entre le malade et les Esprits.

Hozho est un mot intraduisible, on peut le résumé par « cheminer en beauté« , il regroupe plusieurs notions, la beauté, l’harmonie, la paix, l’équilibre.

Le mot art n’existe pas en navajo.

L’équilbre et l’ordre sont inscrits dans la nature.

Toute chose vivante se rattache à cet ordre , cet état d’équilibre c’est HOZHO

De nos jours, des peintures traditionnelles et éphémères sont encore pratiquées dans les réserves par des hommes-médecine au cours de cérémonies de guérison.

Les hommes-médecine navajos réalisent deux sortes de peintures de sable, les traditionnelles et les peintures de dimensions artistiques destinées à des usages permanents (fixées sur un support) et commercialisées dans les galeries d’art.

Pour tout savoir sur le sujet :

http://www.barbier-rd.nom.fr/anaikchiinavajo.htm

http://agoras.typepad.fr/regard_eloigne/navajos/index.html

Laisser un commentaire